Accompagner les communautés en souffrance dans leur vie fraternelle

Accompagner les communautés en souffrance dans leur vie fraternelle

La vie en Communauté est inévitablement source de tensions. Mais celles-ci peuvent s’exacerber lorsque des causes spécifiques liées, selon les cas, aux évolutions de l’environnement ou de la Communauté elle-même, au vieillissement de ses membres, aux changements d’implantation ou de gouvernance. Les modalités de l’organisation de la vie communautaire changent plus ou moins sensiblement. Ces bouleversements affectent profondément les personnes confrontées à la perte de leurs modes de vie et de repères, peuvent parfois mettre en cause le sens de leur vocation si ses modalités ont trop évolué et peuvent finalement affecter la vie fraternelle et communautaire.

Il s’agit donc pour vous de prendre soin de vos frères ou sœurs, de les accompagner dans ces changements, de réinventer ou de reposer les fondements d’une nouvelle vie fraternelle adaptée aux évolutions.

L’enjeu est de maintenir l’unité et la Communion de votre Communauté ou Congrégation et de mettre en place, développer et maintenir les conditions d’une vie fraternelle et communautaire qui réponde à la vocation religieuse de chacun de ses membres et à la vocation spécifique de votre Congrégation/ Communauté tout en s’adaptant aux nouvelles réalités et contraintes.

Par exemple une congrégation religieuse féminine internationale de l’ouest France, née après la Révolution française, s’est trouvée confrontée au vieillissement de la majorité des sœurs françaises, en métropole, les plus jeunes sœurs étant pour la plupart engagées dans des communautés en Afrique. La nécessité est apparue de fermer peu à peu les établissements scolaires, et pour la plupart des sœurs âgées, de se retirer des activités d’enseignement, de soins ou d’aide à domicile, ou de catéchèse qui constituaient l’essentiel de leur mission apostolique en France. La Congrégation a finalement pris l’importante décision de transformer les locaux de la Maison-mère avec une section Ehpad, adaptée pour la prise en charge des sœurs âgées de plus de 70 ans et dont l’état de santé le réclamait.

Peu à peu, les petites communautés de 3 à 5 sœurs, implantées localement dans le tissu des campagnes, ont été fermées les unes après les autres, obligeant les sœurs à un regroupement en une grande communauté à la Maison-mère.

Ces bouleversements, liés au vieillissement, au renoncement progressif des activités apostoliques de la Congrégation, à l’apparition de la maladie et des handicaps, aux déménagements et changements de modes de vie et arrachements aux lieux d’insertion, à la perte des petites communautés locales, au profit d’une unique grande communauté, à la multiplication des décès, ont profondément affecté l’ensemble des sœurs.

Dans un tel contexte, les supérieures de la Congrégation se sont alarmées des risques de perte du sens de leur vocation et de la dégradation globale des relations entre les sœurs, menaçant la qualité de la vie fraternelle, pourtant à la base de leur appel communautaire.

Dans de telles circonstances il est important de pouvoir comprendre les besoins, les appréhensions et les souffrances et les peurs de chacune des personnes concernées de façon à préciser les contours, et contraintes d’une vie fraternelles et communautaires satisfaisante pour tous qui puisse après être accompagnée dans sa mise en œuvre.

Avec des approches adaptées à chaque âges et aux difficultés inhérentes à ceux-ci nos interventions se situent à l’interface ou à mi-chemin de la formation et de la retraite spirituelle, de la dimension psychologique et de la dimension spirituelle. Ni formation stricte, ni retraite spirituelle classique, mais un accompagnement collectif sur mesure.

Dans notre exemple les thématiques abordées ont été centrées sur la confrontation à la réalité de la souffrance et de la mort et la confiance dans l’épreuve. L’objectif d’amélioration des relations fraternelles a été abordé selon les principes de la Communication Non Violente, et approfondi et renforcé par les éclairages spirituels liturgiques et scripturaires.

L’approche biblique et scripturaire a eu pour effet de faire découvrir et entendre d’une manière nouvelle la Parole de Dieu, afin qu’elle puisse éclairer la réalité concrète de la vie des sœurs aujourd’hui. La Parole prenait ainsi vie et sens pour elles dans leur quotidien et devenait ainsi appel à évoluer et source de changements d’attitudes et de comportements.

Un sentiment global de joie et de bonheur a été exprimé face à l’amélioration et à la restauration objectivement ressentie dans les relations entre les sœurs. Est sensible également un renforcement de la communion et la qualité de la vie fraternelle dans la grande communauté reconstituée à la Maison-Mère.

Voir l’exemple détaillé

Voir la fiche de présentation de cette thématique